Quand l'évolution manque d'imagination

Quand l'évolution manque d'imagination

Agence Science-Presse

3 février 2015

L’évolution se répète-t-elle? Ça dépend. Pour certaines choses, oui. Voici 15 gènes où, chez trois espèces différentes, la sélection naturelle a conduit aux mêmes changements.

C’est une réponse —partielle— à un vieux débat : si on reculait le compteur de l’évolution, aurions-nous droit, quelques dizaines de millions d’années plus tard, aux mêmes résultats?

Une équipe internationale a testé l’hypothèse sur trois espèces, le morse, le lamantin et deux baleines. Qui ont une chose en commun : leurs ancêtres ont colonisé les continents, puis sont retournés vivre dans l’eau. Et en comparant les différences entre leurs génomes, ces chercheurs ont donc découvert des redites : des circonstances face auxquelles la biologie est arrivé aux mêmes solutions.

Toute l’histoire de ces espèces ne tourne toutefois pas autour de ces 15 gènes. Beaucoup plus de gènes, au fil du temps, ont changé d’une façon propre à chaque espèce. Mais les chercheurs ont à présent 15 cibles pour vérifier si on peut parler de changements en quelques sorte prédéterminés, ou si c’est l’environnement aquatique qui a imposé un nombre limité d’options.