5 animaux aux couleurs stupéfiantes

Un poisson-mandarin.
Photo : iStock

Cet article est en lien avec l'émission Les couleurs de la nature.

Aller à la fiche de l'émission

Alors que certaines espèces du règne animal maîtrisent l’art du camouflage, d’autres n’hésitent pas à afficher leurs couleurs flamboyantes pour mettre les prédateurs en garde ou encore pour courtiser de possibles partenaires. 

Entre les plumes, la peau et les écailles, toutes les palettes de couleurs imaginables se retrouvent ainsi dans la nature sur le corps de ces animaux qui savent se faire remarquer. On vous invite à découvrir quelques-uns d’entre eux!

 

Le dauphin rose de l’Amazone

Un boto dans l'Amazone.

Photo : iStock

Ce mammifère d’eau douce aussi connu sous le nom de boto est un dauphin de rivière que l’on trouve en Amérique du Sud, principalement dans les grands bassins d’eau de l’Amazonie.

Les mâles peuvent avoir la peau rosée, une caractéristique que les scientifiques attribuent généralement aux tissus cicatriciels qui se forment à la suite de combats menés par les dauphins lors de la période de reproduction. Cette coloration pourrait toutefois aussi être influencée par l'alimentation de ces mammifères, par leur exposition au soleil et même par la présence de certaines matières dans l’eau.
 

Le pigeon de Nicobar

Un pigeon de Nicobar

Photo : iStock

On trouve cette magnifique espèce d'oiseau en Asie du Sud-Est, notamment en Indonésie et aux îles Salomon. L'iridescence du plumage du pigeon de Nicobar, qui peut varier du vert au rouge, s’expliquerait entre autres par le fait qu’il a peu de prédateurs naturels, et qu'il a donc peu besoin de se camoufler.

Bien loin des pigeons que l’on connaît au Québec, il s’agit de l’espèce vivante la plus proche du dodo, l’oiseau mythique de l’île Maurice qui a disparu vers la fin du 17e siècle en raison de l’activité humaine et de la chasse.
 

Le poisson-mandarin

Un poisson mandarin.

Photo : iStock

Les magnifiques couleurs vives de ce petit poisson qui dépasse rarement les sept centimètres sont parmi les plus originales du règne animal. Le vert, le bleu, l’orange et le jaune forment des motifs fascinants et uniques sur tout le corps des membres de cette espèce qui vit dans les secteurs les plus chauds de l’océan Pacifique.

Malgré une apparence docile et joviale, le poisson-mandarin peut être très agressif, et les mâles n’hésitent d’ailleurs pas à tuer d’autres membres de leur espèce pour protéger leur territoire ou pour tenter de s’approprier une partenaire lors de la période de reproduction.
 

Le rollier à longs brins

Un rollier à longs brins.

Photo : iStock

Ce petit oiseau d’Afrique au joli plumage pastel semble avoir été saupoudré de craie colorée. Les mâles et les femelles de cette espèce peuvent être difficiles à différencier à première vue, puisque les deux sexes possèdent à peu près le même plumage aux couleurs vives.

Le rollier à longs brins peut être extrêmement territorial, particulièrement lorsque des oisillons se trouvent dans son nid. Il n’hésite pas à défendre bravement sa progéniture en attaquant tout prédateur potentiel qui pourrait s’en approcher.
 

Le dendrobate à tapirer

Une rainette de type dendrobate à tapirer.

Photo : iStock

Les couleurs vives de cette curieuse grenouille que l’on trouve dans plusieurs pays d’Amérique du Sud ont une fonction bien précise : elles servent d’avertissement aux prédateurs qui voudraient la manger, puisque le mucus qui recouvre cet amphibien est toxique!

Ce mécanisme de défense plutôt simple permet de garder de nombreux carnivores à l’écart. Les animaux plus téméraires qui décident tout de même de lécher, de mordre ou d'avaler le dendrobate à tapirer ne répéteront généralement pas cette erreur une deuxième fois.


Pour en découvrir plus sur les espèces les plus flamboyantes du règne animal, ne manquez pas l'émission Les couleurs de la nature sur ICI Explora!