Disquette? DVD? Clef USB? La technologie d’entreposage du futur la plus fiable sera peut-être beaucoup plus près de vous. Votre propre ADN.

Un gramme d’ADN — cette molécule en forme de double hélice qui constitue nos gènes — peut en théorie emmagasiner 455 milliards de « gigs » (gigabytes), selon une estimation publiée à l’Institut suisse de technologie.

Robert Grass et ses collègues viennent de publier un article où ils spéculent sur des façons d’entreposer là-dedans de l’information de façon sécuritaire. C’est qu’en plus d’être très efficace — l’ADN n’est composé que de quatre « lettres » qui, mises bout à bout, suffisent à distinguer toutes les espèces vivantes — c’est durable.

Le dernier record appartient à de l’ADN de 700 000 ans que des chercheurs ont extrait d’un os de cheval. Une durée de vie pas mal plus longue que la meilleure des disquettes des années 1990 — mais il y aurait moyen de faire mieux encore, croient ces chercheurs.