Un rapport dévoilé dans le cadre de l'Année polaire internationale en 2012 montre que les populations de mammifères et de poissons ont augmenté dans l'Arctique, mais que certaines populations d’oiseaux sont en baisse.

Pour arriver à ces conclusions, les experts du Programme de surveillance de la biodiversité circumpolaire ont suivi 890 populations de 323 espèces de vertébrés de la région arctique entre 1970 et 2007. Si, globalement, les populations d'espèces marines ont augmenté, celles des oiseaux de mer baissent toutefois constamment, et ce, depuis les années 1990.

Cette décroissance pourrait être attribuable aux changements climatiques (diminution de la banquise et de la nourriture disponible) et pourrait correspondre au début d'un déclin à long terme. Quant à lui, le nombre de poissons observés dans l'océan Pacifique tendrait à augmenter, alors qu'il serait en baisse dans l'Atlantique. Enfin, la population de mammifères augmente globalement dans l'ensemble de la région, indique le rapport.

En règle générale, les populations des vertébrés marins ont tendance à augmenter dans les océans Arctique et Pacifique, et à diminuer dans l'océan Atlantique Nord. Un phénomène qui pourrait s’expliquer par l’impact plus marqué des changements climatiques dans ce secteur et l’intensité de la pêche commerciale qui y a cours.