Coupe du monde de ski acrobatique : 4 athlètes québécois à surveiller!

Coupe du monde de ski acrobatique : 4 athlètes québécois à surveiller!

Alexandra Piché , ICI EXPLORA

10 janvier 2014

(Photo : Michaël Kingsbury)

Descendre à toute vitesse dans les bosses, s’élancer sur un tremplin à plus de 60 km/h, exécuter des triples sauts périlleux, virevolter dans une demi-lune… le ski acrobatique est réellement un sport spectaculaire et risqué!

Les Québécois Mikaël Kingsbury, Alexandre Bilodeau et les deux sœurs Chloé et Justine Dufour-Lapointe sont excellents dans leur discipline. On pourrait les appeler les « boss » des bosses! Ils ont tous remporté une médaille devant leurs partisans à l’épreuve de bosses de la Coupe du monde de ski acrobatique de Calgary. Ils ont aussi répondu aux critères olympiques internationaux et canadiens pour aller à Sotchi.

Mikaël Kingsbury et Alexandre Bilodeau font partie des meilleurs de leur discipline. Il n'est donc pas rare qu'ils s'échangent les deux premières marches du podium. La rivalité les pousse à se surpasser!

 

Les sœurs Dufour-Lapointe ont grandi dans le milieu du ski acrobatique. Elles sont les deux plus jeunes d'une famille de trois enfants. Leur sœur ainée, Maxime, est aussi sur le circuit de la Coupe du monde de ski acrobatique. 

Ces Québécois pratiquent le ski de bosses. Ils dévalent une pente parsemée de bosses le plus vite possible et doivent exécuter deux figures et des sauts. Ils sont notés sur leur temps, leurs figures et leur technique.

SLOPESTYLE

La cinquième athlète à surveiller est la Montréalaise Kaya Turski qui s’est également qualifiée pour Sotchi. Elle pratique le slopestyle, une nouvelle discipline cette année aux Jeux Olympiques. Les athlètes sont évalués en fonction des figures qu’ils exécutent, en tenant compte de l’amplitude, du style, de la diversité et de la difficulté des manoeuvres.

« J'ai choisi cette discipline, parce j'aime pouvoir être créative durant chaque descente. Chaque parcours est différent. On est jugé sur la technique et la difficulté de nos manœuvres, mais aussi sur notre style et j'adore ça, parce que je me considère vraiment artistique», indique Kaya Turski.

SAUT

Le saut est aussi une discipline spectaculaire. Les athlètes s'élancent sur un tremplin à une vitesse qui dépasse parfois 60 km/h et sont projetés à 20 mètres dans les airs! Une fois envolés, ils exécutent des vrilles et d'autres figurent, puis ils atterrissent sur une piste abrupte, l’équivalent d’une piste pour experts dans les stations de ski. Ils sont notés sur leur envol, la hauteur et la distance du saut, leur position dans les airs et leur réception.

DEMI-LUNE

La demi-lune en ski acrobatique est, comme le slopestyle, une petite nouvelle dans le monde olympique. Comme en surf des neiges, les athlètes dévalent une piste creusée d'un demi-cercle large de 22 mètres, et effectuent des figures acrobatiques chaque fois qu'ils sont projetés dans les airs.

SKI-CROSS

La dernière discipline acrobatique est le ski-cross. Vous connaissez le snowboard cross? C'est le même principe. Les athlètes dévalent un parcours quatre à la fois et le grand vainqueur est celui qui franchit la ligne d'arrivée en premier. La difficulté? Le parcours est parsemé d’obstacles et n'est pas très large. Imaginez-vous essayer d'aller le plus vite possible et franchir des obstacles, sans tomber sur vos adversaires, dans une piste étroite. Tout un défi! 

LES CHOIX D'ICI EXPLORA

Voici les coupes du monde de ski acrobatique qu’ICI EXPLORA a suivies :

 

 

COUPE DU MONDE DE DEER VALLEY
Coupe : Jeudi 9 janvier
Diffusion sur ICI EXPLORA : Samedi 25 janvier 21h

La Coupe du monde de Deer Valley a souri à nos athlètes. À la première des deux épreuves de bosses, les Canadiens ont dominé le podium. Mikaël Kingsbury est arrivé premier, suivi par son rival Alexandre Bilodeau et du jeune Marc-Antoine Gagnon. Ce dernier est monté sur le podium pour la première fois de sa carrière.

Voici la performance d’Alexandre Bilodeau :

 

Chez les dames, Chloé Dufour-Lapointe a remporté la médaille d’argent et sa sœur Justine, la bronze.

Voici la descente de Chloé Dufour-Lapointe :

 

Et voici la performance de Justine Dufour-Lapointe :

 

Le 11 janvier avait lieu la deuxième épreuve de bosses. Cette fois, c’est Alexandre Bilodeau qui a eu le dessus. Mikaël Kingsbury a remporté la médaille d’argent. La plus âgée des sœurs Dufour-Lapointe, Maxime, a obtenu son premier podium en Coupe du monde.

Les athlètes de ski acrobatique connaissent bien la montagne de Deer Valley aux États-Unis, qui en est à sa 13e Coupe du monde. Voyez comment sont fabriqués les tremplins de l'épreuve de sauts.

 


 

Voici le site de la compétition.

COUPE DU MONDE DE BRECKENRIDGE
Coupe : Vendredi 10 janvier et dimanche 12 janvier
Diffusion sur ICI EXPLORA : Samedi 1er février 21h

À Breckenridge aux États-Unis, les athlètes ont mis leur créativité à l'œuvre lors des compétitions de demi-lune et de slopestyle.

Voyez la perfomance du Canadien Mike Riddle qui a obtenu la 2e place :

 

Kaya Turski n’était pas présente à la compétition. Les deux Québécois présents, Kimberly Lamarre et Vincent Gagnier, se sont classés 4e. La température a empêché la finale d'avoir lieu. Les résultats finaux considérés pour le classement sont donc ceux des qualifications.

La montagne du Colorado a été choisie à la dernière minute pour remplacer la Coupe du monde de North Star, en Californie. Avant Noël, la météo n'était pas favorable pour construire les modules et la demi-lune. La compétition a donc été déplacée.

Pourquoi Breckenridge? Parce que la montagne vient tout juste d’accueillir le Dew Tour. Elle est donc déjà aménagée pour une coupe du monde.

Consultez l'horaire de slopestyle et celui de la demi-lune pour ne rien manquer.

COUPE DU MONDE DE VAL SAINT-CÔME
Coupe : Du 14 au 19 janvier
Diffusion sur ICI EXPLORA : Jeudi 6 février 21h

Ce rendez-vous québécois a permis de découvrir deux disciplines : le saut et les bosses. L'an dernier, la station avait dû se contenter de recevoir l'épreuve de sauts, par manque de fonds, mais en cette année particulière, elle peut accueillir également l'épreuve de bosses.

Fait cocasse : Alexandre Bilodeau a réussi à triompher sur la piste qui porte son nom!

Selon son rival Mikaël Kingsbury, « la seule vraie piste pour faire des bosses au Québec, c’est à Val Saint-Côme, dans la région de Lanaudière ». Il y a d'ailleurs remporté les Championnats canadiens trois années de suite.

Ceux qui l'ont déjà essayé peuvent en témoigner : elle est très abrupte et dès l'arrivée à la montagne, il est facile de la reconnaître. Les énormes bosses sont visibles de loin!

Voici la piste :

Val Saint-Côme était la dernière chance pour les athlètes de remplir leurs critères olympiques. Des athlètes de partout à travers le monde se sont disputé les podiums très convoités par les 150 compétiteurs originaires de plus de 20 pays différents.

L'équipe canadienne a dévoilé les athlètes qui représenteront la nation à Sotchi.

Pour suivre vos athlètes favoris, consultez l'horaire des épreuves de sauts et celle des épreuves de bosses.

Voyez le dossier spécial sur les sports de glisse.