L'équipe olympique canadienne de skeleton dévoilée

Alexandra Piché , ICI EXPLORA

10 décembre 2013

« Contrairement au ski ou au patinage, monsieur et madame Tout-le-monde ne peuvent partir un samedi après-midi pour aller faire une petite descente en skeleton. Plusieurs personnes s’imaginent qu’on saute sur le skeleton et qu’on se lance dans une folle descente comme en crazy carpet », écrit Mellisa Hollingsworth sur son blogue.

Le skeleton est un sport dangereux car les athlètes dévalent la pente, tête première, à une vitesse pouvant atteindre les 140 km/h! Il n'est pas rare qu'un athlète tombe à la renverse. La Canadienne Mellisa Hollingsworth a d'ailleurs déjà subi une sévère commotion cérébrale lors d'un entraînement. Elle en ressent encore les séquelles.

Qualifications pour les Jeux Olympiques

L'équipe olympique canadienne de skeleton a maintenant été dévoilée. Mélissa Hollingsworth en fait partie, même si elle a cru pour un moment que sa carrière était terminée. Elle n’a pas réussi à obtenir le top six qu’il lui fallait pour se qualifier aux Jeux Olympiques, mais son entraîneur lui a annoncé qu’elle serait l’un des choix discrétionnaires de l’équipe pour aller à Sotchi. 

Avant Lake Placid, elle était déjà pré-qualifiée pour les Jeux Olympiques. Elle avait besoin de se classer dans le top six en coupe du monde ou de gagner en Coupe intercontinentale pour confirmer sa participation à Sotchi. Même si elle avait de l'avance sur ses deux coéquipières, la compétition était tout de même féroce.

Deux athlètes canadiens, Eric Neilson et Sarah Reid, s'étaient déjà classés pour Sotchi, leurs premiers Jeux Olympiques. Les six athlètes (trois femmes, trois hommes) qui s'envoleront vers la Russie en février ont été dévoilés après la Coupe du monde de Lake Placid, le 17 décembre.

Comment fonctionne une compétition? 

« Si vous conduisez votre voiture et que vous vous sentez mal à l’aise à l’approche d’un virage, vous pouvez appuyer sur le frein. Nous n’en avons pas! C’est une légère pente ascendante à l’arrivée qui nous ralentit. On espère aussi que ceux qui s’occupent de la piste ont mis un peu de neige pour aider au freinage. Sinon, un gros matelas comme celui utilisé au saut en hauteur nous immobilise », raconte Mellisa Hollingsworth sur son blogue.

En coupe du monde, les skeletonneurs dévalent la piste deux fois. Leurs deux chronos sont additionnés et celui qui obtient le meilleur temps total est déclaré vainqueur.

Les experts sont capables de savoir si un athlète va avoir un bon résultat seulement en regardant les 50 premiers mètres d'une descente qui sont habituellement franchis en cinq secondes. Une fois cette étape passée, les athlètes doivent contrôler leur luge dans les courbes pour aller le plus vite possible en évitant les accidents.

Le choix d'ICI EXPLORA : Coupe du monde de Lake Placid
Coupe : du 10 au 15 décembre
Diffusion sur ICI EXPLORA :Samedi 28 décembre 21h

Voyez la performance du Canadien John Fairbairn qui est arrivé en 6e place :

 

Il a été choisi pour faire partie de l'équipe olympique allant à Sotchi!

Les épreuves de skeleton ont eu lieu sur la même piste que celle de bobsleigh.

Aucun Canadien n’a réussi à monter sur le podium.