88e congrès de l’Acfas : un rendez-vous en ligne pour les esprits scientifiques

88e congrès de l’Acfas : un rendez-vous en ligne pour les esprits scientifiques

ICI EXPLORA

30 avril 2021

Le 88e congrès de l’Acfas aura lieu du 3 au 7 mai et sera riche en contenu. En effet, plus de 200 colloques scientifiques seront présentés en ligne pendant cette semaine unique en son genre. Présidé par l’animateur et vulgarisateur scientifique Jean-René Dufort, l’événement met en valeur la science et les découvertes issues des pays francophones.

Après avoir été annulé l’an dernier en raison de la pandémie, le congrès aura lieu cette année sous une nouvelle formule, c’est-à-dire en ligne. Les personnes intéressées peuvent donc s’inscrire sur le site de l’Acfas et assister aux différentes conférences à partir de la maison. L’événement permet de faire un tour d’horizon des grandes questions qui préoccupent la communauté scientifique francophone d’ici et d’ailleurs.

« Le congrès de l’Acfas est un rendez-vous essentiel et toujours aussi pertinent pour tous ceux et celles qui souhaitent découvrir les derniers résultats de recherche, comme en témoigne l’intérêt marqué de la communauté scientifique après une année d’absence », explique le président de l’Acfas, Jean-Pierre Perreault, dans un communiqué émis par l’organisation.

La COVID-19 au cœur des préoccupations scientifiques

Bien sûr, la pandémie mondiale a orienté de nombreuses recherches dans la dernière année. Elle est donc le sujet d’une douzaine de colloques qui se pencheront sur différents éléments qui y sont liés.

Des scientifiques s’intéressent aux conséquences de la pandémie dans notre société. Leurs colloques traiteront notamment de ses effets sur les populations vulnérables, sur les finances publiques, ou même sur les phénomènes de polarisation sociale.

D’autres colloques s’attarderont à l’aspect médical de la pandémie, comme l’accès aux soins de santé, la vaccination ou encore les stratégies de gestion mises en place par la santé publique.

En un an, la communauté scientifique a été grandement sollicitée pour s’attaquer à ces grandes questions. C’est une occasion de découvrir les fruits de ses efforts et ses pistes de réflexion pour l’avenir. 

Des sujets à surveiller

Bien sûr, même si la pandémie a pris beaucoup d’espace dans les derniers mois, les autres domaines de la science n’ont pas cessé leurs progrès pour autant. L’événement réunira 4000 congressistes qui viendront discuter de leurs projets, de leurs découvertes et de leurs démarches dans différents secteurs. 

Parmi les 200 colloques présentés, nous en avons ciblé cinq, un par jour, qui s’annoncent particulièrement intéressants.

  • 202 - Contrôle des bactéries du lait : l’ère post-antibiotique est amorcée! (3 mai)

Ce colloque s’attaque à l’un des principaux enjeux liés à la production du lait : la surutilisation des antibiotiques dans la lutte aux bactéries nocives, un phénomène qui mène à des problèmes d’antibiorésistance. Plusieurs pistes de solution novatrices seront explorées lors des discussions autour de ce sujet d’envergure.

  • 609 - Environnement numérique : perspectives critiques et enjeux de bien-être chez les enfants et les adolescents (4 mai)

Ce colloque présente un état des lieux de la nouvelle réalité numérique dans laquelle grandissent les jeunes, à l’ère de l’hyperconnectivité. Il s’agit d’une discussion sur les principaux défis liés à ce phénomène, dans une perspective de réduction des méfaits.

  • 436 - Le vivre-ensemble à l’ère des bouleversements (5 mai)

Le contexte actuel en est bien la preuve : de grands événements peuvent complètement bouleverser la vie en société. Ce colloque s’intéresse à différentes approches qui permettent d’étudier le vivre-ensemble et ses défis selon trois grands axes : les droits et la diversité; les entreprises et les religions; l’identité et la radicalisation.

  • 611 - Faire face à la crise des surdoses : réduire les méfaits différemment (6 mai)

La réduction des méfaits est une approche qui est prônée depuis longtemps dans le milieu de l’intervention en toxicomanie, et son efficacité a été prouvée à maintes reprises. Elle doit toutefois évoluer pour lutter contre les vagues de surdoses qui frappent les grandes villes.

Cette rencontre vise à mettre ensemble les expériences des participants et des participantes afin de mieux comprendre la crise actuelle des surdoses et apporter les mises à jour nécessaires à cette approche privilégiée par le milieu de l’intervention.

  • 606 - La gouvernance des forêts à l’ère des changements climatiques (7 mai)

Ce colloque mené par des membres de l’Université Laval et de l’Université de Sherbrooke se penche sur les avantages d’un travail collaboratif entre différents secteurs pour mieux comprendre la relation entre nos forêts et les changements climatiques.