Dre Christiane Laberge parle de la polio, cette maladie tueuse

Dre Christiane Laberge parle de la polio, cette maladie tueuse

Explora , Judith Jacques

30 octobre 2012

(Photo : Dre Christiane Laberge lors du tournage de sa présentation de l'émission Polio : la course au vaccin)

« Je me suis retrouvée p’tite fille », raconte la Dre Christiane Laberge en réaction au documentaire Polio : la course au vaccin. « J’ai vu de très près ce qu’était la polio à l’époque », se rappelle-t-elle.

Elle se souvient que sa mère l’avait récompensée avec une crème glacée à la lime pour avoir reçu le vaccin contre la polio, une maladie qui s’attaque principalement aux enfants. « Je m’en souviendrai toujours », dit-elle.

Explora l’a invitée à partager ses commentaires sur ce documentaire qui suit la démarche d’une équipe de chercheurs ayant élaboré un vaccin pour venir à bout de la maladie la plus crainte du XXe siècle.

LA POLIO

Après la Deuxième Guerre mondiale, la misère disparaissait peu à peu. Mais malgré une bonne hygiène de la population, la polio faisait des ravages, raconte la Dre Laberge. Les enfants contractaient le virus surtout par l’eau, explique-t-elle.

La polio terrorisait les parents et les enfants à chaque été, de sorte qu'ils évitaient d’aller à la piscine ou au cinéma de peur d’être en contact avec la maladie, indique-t-elle. Potentiellement mortelle, elle handicapait souvent ses victimes dont plusieurs étaient confinés dans un poumon d’acier: les respirateurs de l’époque.

C’était un lourd fardeau pour la famille vivant avec un enfant handicapé, rapporte la docteure, d’autant plus que les soins à domicile n’étaient pas aussi développés qu’aujourd’hui.

DÉMARCHE SCIENTIFIQUE

La démarche scientifique qui a mené à la découverte d’un vaccin contre la polio a beaucoup impressionné la Dre Laberge. « Le défi de la vaccination à l’époque était grand », indique-t-elle. Malgré tout, les scientifiques se sont dévoués à leur recherche et sont même allés voir ce qui se passait dans les poumons d’acier, explique la docteure.

Ils ont aussi servi eux-mêmes de cobayes, ainsi que leur famille, en recevant le vaccin, raconte la Dre Laberge. C’était une belle transparence comparé à aujourd’hui, où les scientifiques ont des égos surdimentionnés et perdent ainsi le but qu’ils poursuivent, critique la médecin de famille.

« Ça m’a ramenée à l’essence : on est là pour soulager et guérir », explique-t-elle. Le documentaire porte à réfléchir, selon elle, sur comment « on pourrait tous aller dans le même sens », c’est-à-dire impliquer la science, les gens et être transparent.

LA POLIO AUJOURD’HUI

La polio existe toujours dans le monde, mais pas en Amérique du Nord car la population est vaccinée. Certains travaillent à son éradication complète à l’échelle de la planète. La Dre Laberge explique que le virus est toujours dans l’environnement donc une recrudescence de la maladie n’est pas impossible...

Polio : la course au vaccin est diffusé samedi le 3 novembre à 20h30 dans le cadre de Mission Explora.

Vous pouvez consulter le communiqué de presse.