Chaque semaine, nous vous présentons l'un des chiens mis en vedette dans l’émission Vies de chiens, diffusée sur ICI Explora.
Chacun d'eux a un défi à relever, pour lui-même et pour ses maîtres. L’entraîneur canin Mathieu Lavallée apporte son expertise pour les aider.

Cette semaine, nous vous présentons un Border Collie à l'instinct de regroupement très fort : Balzac.  

La problématique : jusqu’à quel point l’instinct d’un chien a-t-il une empreinte sur son comportement?

Balzac est un chien de la race des Border Collie. Les Border Collie sont des chiens qui ont été élevés pour regrouper des troupeaux. Cet instinct est tellement fort chez eux que ça les pousse à adopter des comportements parfois dérangeants dans un contexte familial et/ou urbain. Par exemple, les Border Collie vont courir après tout ce qui bouge ou qui donne l’impression de s’éloigner : une voiture qui passe, un enfant qui joue en courant, un vélo, etc… Ils vont aussi vouloir ramener et mordiller pour rassembler. Pas facile pour les maîtres de ces chiens qui n’ont pas pris connaissance des particularités de leur comportement.

Quelle est la force réelle de l’instinct chez un chien?

Mathieu Lavallée souhaite explorer la force de l’instinct chez les chiens. Certaines races ont un instinct plus fort que les autres. Chez les chiens rapporteurs, comme les Labrador, l’instinct va pousser ces chiens à aller chercher le gibier sans le détruire, ils le font naturellement. Ainsi, peu importe la méthode utilisée, l'entraînement d'un chien peut rencontrer des limites là où l’instinct est trop fort. Cela peut provoquer de la frustration chez un maître qui n'est pas en accord avec l'instinct de son chien. Il faut alors voir comment moduler avec l’instinct du chien.

Travailler avec les instincts du chien et les comprendre, c’est se faciliter la vie. – Mathieu Lavallée

Parfois, il va falloir se résoudre à ne pas avoir d’attentes avec ce que le chien ne peut pas nous apporter naturellement. Il y a des races où l’instinct est tellement fort que ça peut paraître proche de la maladie mentale. C'est le cas de certains Border Collie qui peuvent fixer fiévreusement un bâton tant qu’ils ne l’ont pas dans la gueule!

D’où vient l’instinct chez les différentes races de chien?

Mathieu Lavallée rencontre Patrice Robert, éducateur comportementaliste des chiens, qui partage avec lui l’hypothèse qu’il trouve la plus probable quant aux origines des chiens que nous connaissons aujourd’hui. Les chiens sont issus des loups. Il y a plusieurs milliers d’années, certains loups se seraient rapprochés des premiers villages humains pour profiter des déchets laissés par leur population. Les loups se seraient alors sédentarisés, comme les hommes, ils auraient ainsi changé leur comportement, et leur génétique se serait naturellement modifiée jusqu’à, entre autres, avoir un cerveau plus petit que celui des loups, des dents moins longues, etc… Certains de ces loups-chiens ont été ensuite domestiqués par les hommes et ils ont de ce fait développé des instincts en fonction du travail qu’ils accomplissaient pour les hommes.

Les Border Collie, comme les Berger Australien d'ailleurs, sont des chiens qui depuis des millénaires ont travaillé pour regrouper des troupeaux. 

À savoir:Le Border Collie ne ressemblait pas à un Border Collie jusqu’à il y a quelques siècles.En effet, les races de chien telles que nous les connaissons aujourd'hui ne sont apparues que très récemment avec les Britanniques. Ces derniers ont installé la notion de race en ramenant de partout dans le monde des chiens avec des particularités liées à leur évolution, à leur environnement et ils ont ensuite isolé ces ''spécimens'' en les élevant jusqu’à exacerber certains traits de leur génétique, créant ainsi des races distinctes.

Quelques conseils pour permettre à un Border Collie et à son maître de vivre bien avec ''l'instinct''

Patrice Robert suggère d’équilibrer le besoin d’un chien de laisser aller son instinct avec son besoin de se dépenser énergétiquement. On ne pourra pas contrer l’instinct d’un chien de faire son ‘’travail’’, mais on peut le faire courir davantage, le stimuler par des jeux de rapporter, etc… Attention cependant, il faut être conscient que certains chiens à l’instinct fort auraient besoin de plusieurs dizaines de kilomètres de course avant d’être plus calme!

Aujourd’hui, on veut davantage des chiens de compagnie, des chiens de maison, mais les races de chien qui ont l’instinct de rester calme et à l’intérieur ne sont pas nombreuses. – Mathieu Lavallée 

François Leblanc, un entraîneur de chiens de bergers, spécialisé dans les Border Collie, permet à ces chiens de laisser aller leur instinct de regroupement en offrant des semaines d’entraînement à sa Bergerie du Loup Blanc. Le chien va pouvoir gérer lui-même son mouvement et l’éleveur va le suivre dans ce mouvement. 

Pour ces chiens (de berger), en ce qui a trait à leur instinct, je vais d’abord regarder l’intérêt du chien pour le mouvement plutôt que l’instinct de prédation. L’instinct de prédation est bon pour le chien, il lui donne du courage, mais s'il est trop fort, le chien ne va pas travailler pour moi, le berger, il va travailler pour lui-même.
- François Leblanc

Mathieu Lavallée, François Lavallée et Gaïa, une Border Collie, comme Balzac

Les Border Collie offrent l’avantage de travailler quasiment naturellement. Ils n’ont pas besoin de commandes, qu’on leur dise ou qu'on leur montre quoi faire. C’est exceptionnel. Mais ça montre justement à quel point ils sont faits pour ça et ne peuvent s’empêcher de le faire… D’où leur incapacité d’interagir avec d’autres races de chiens qui ne comprennent pas leur comportement. Par contre, entre Border Collie, l’entente règne.
- François Leblanc

Enfin, François Leblanc va parfois passer toute une année à apprendre à un Border Collie à vivre de longs moments à l’intérieur, pour lui permettre d’apprendre à se calmer, à habituer son cerveau à rester calme, pour la gestion de ses émotions. À son rythme.

Et Mathieu Lavallée de conclure :

Les Border Collie sont spéciaux, ils demandent une certaine gestion dans leur garde. En avoir avec d’autres chiens, ce n’est pas évident mais les voir s’épanouir dans leur instinct avec un troupeau, ça donne envie de travailler avec eux. - Mathieu Lavallée

Découvrez la vraie nature de vos chiens en regardant Vies de chiens, tous les vendredis à 19 h 30 sur ICI Explora.