Charles Tisseyre présente le plus redoutable prédateur des océans jurassiques

Charles Tisseyre présente le plus redoutable prédateur des océans jurassiques

Explora , Judith Jacques

26 octobre 2012

(Photo : Charles Tisseyre lors du tournage de sa présentation du documentaire Le Prédateur X)

Les scientifiques ont découvert des proies de grande taille vivant à l’époque jurassique, mais ils ne savaient pas encore quel imposant prédateur les chassait. « Et on l’a trouvé! », explique Charles Tisseyre, animateur de l’émission Découverte.

Explora a invité M. Tisseyre à partager ses commentaires sur le documentaire Le Prédateur X.

LE PRÉDATEUR X

« On s’imagine sans trop y penser que la vie est ce qu’elle est aujourd’hui », raconte Charles Tisseyre. Pourtant, il y a 147 millions d’années, un animal qui défie l’imagination régnait en maître dans les océans: le Prédateur X.

Il détrône en puissance le Tyrannosaurus Rex en pesant cinq fois plus que lui et en ayant une force de morsure quatre fois plus importante. Il mesurait plus de 15 mètres de long et avait quatre énormes nageoires.

Ce monstre marin devait toutefois avoir un petit cerveau, selon Charles Tisseyre, car il n’avait qu’un but : tuer pour se nourrir.

LA PALÉONTOLOGIE

Le paléontologue Jørn Hurum et son équipe ont découvert les restes fossilisés du Prédateur X, enfouis profondément sous le pergélisol du cercle polaire arctique. Le documentaire suit le périple de ces scientifiques dans un des endroits les plus rudes au monde.

Jørn Hurum rencontre aussi des biomécaniciens et ingénieurs réputés pour calculer la taille et la forme du cerveau du prédateur, ainsi que sa vitesse de déplacement dans l’eau.

Charles Tisseyre souligne le formidable travail des paléontologues qui, grâce à une bonne dose de curiosité et d'intuition, ont reconstitué cet animal jusque dans le moindre détail musculaire, simplement à partir d’ossements.

La partie la plus difficile du travail de reconstitution est de déterminer comment il vivait, indique le journaliste scientifique. Il ajoute qu’il faut être imaginatif pour développer divers scénarios.

LE DOCUMENTAIRE

À l’aide de techniques d’imagerie de pointe et d’analyses innovatrices, Le Prédateur X redonne vie au mystérieux monstre. « C’est magique cette vitrine qui nous permet de voir le passé très très lointain », commente Charles Tisseyre. « On compterait 1, 2, 3, 4, 5... on ne se rendrait même pas à 147 millions d’années! », s'exclame-t-il.

Ça montre, selon lui, à quel point l’importance de l’humain est minime sur le grand scénario de la Terre.

Le Prédateur X est diffusé samedi à 20h30 dans le cadre de Mission Explora.