Bobby Fischer le maître, Antoine Vézina l'apprenti

Bobby Fischer le maître, Antoine Vézina l'apprenti

Judith Jacques

31 août 2012

« Bobby Fischer était un cowboy solitaire », raconte le comédien et joueur d’échecs, Antoine Vézina. En 1972, lors du Championnat du monde d’échecs, « il était seul contre une machine soviétique ». L’Américain Bobby Fischer, considéré comme le plus grand joueur d’échecs de l’histoire, a alors affronté en pleine Guerre froide le champion mondial soviétique, Boris Spassky.

Alors qu'on célèbre les 40 ans du « match du siècle » le 1er septembre, le documentaire 64 cases pour un génie : Bobby Fischer est diffusé la même journée afin de recréer le parcours du jeune prodige comprenant, bien sûr, cet affrontement historique qui a eu tout un impact sur la popularité des échecs. À l'époque, la vente de jeux d’échecs a bondi aux États-Unis, explique Antoine Vézina. « On n’a pas parlé comme ça du Bridge ou du Backgammon! », ajoute-t-il.

Explora a invité M. Vézina à partager ses commentaires sur le film. « Le documentaire fait un portrait très intéressant de l’humain », selon Antoine Vézina. Il parle de la passion de Bobby Fischer pour les échecs, mais aussi de sa chute vers la folie. Il n’était pas préparé à faire face à cette attention médiatique.

LES ÉCHECS POUR ANTOINE VÉZINA

Antoine Vézina se décrit comme étant comédien, mais d’abord joueur d’échecs. Le jeu de comédien et celui d’échecs ont en commun un énorme travail de préparation. M. Vézina arrive à jouer instinctivement un personnage après beaucoup d’efforts. Et c'est après des heures de travail que les grands joueurs d’échecs réussissent à jouer comme ils respirent, explique-t-il.

Ce qu’il aime des échecs est leur universalité. « Peu importe avec qui je joue, ce sont les mêmes règlements, il n’y a pas de régionalisme », raconte-t-il. Il apprécie aussi de pouvoir apprendre à jouer en une journée, de progresser toute une vie et de toujours rencontrer un adversaire plus fort que soi.

Antoine Vézina joue aux échecs depuis la sixième année, donc à son avis, ils ont sûrement influencé sa vie. Il se dit amateur de niveau relativement avancé et vise le niveau d’expert... mais peut-être pas à la Bobby Fischer!

(Photo : Antoine Vézina lors du tournage de sa présentation de l'émission)

64 cases pour un génie : Bobby Fischer joue samedi le 1er septembre à 20h30.