Vivant : la biodiversité française au petit écran

Une hermine sur la neige.

Cet article est en lien avec le documentaire Vivant.

Aller à la fiche de l'émission

Filmé par un collectif de 200 cinéastes à travers l’Hexagone, Vivant est un documentaire qui met en vedette la vie sous toutes ses formes, du plus petit insecte à l’arbre le plus gigantesque. Voici quelques-unes des magnifiques espèces présentées à l’émission, et surtout, l’endroit où elles peuvent être observées s’il vous vient à l’idée de partir à leur rencontre lors d’un prochain périple en France!

 

Le lynx boréal

Un lynx boréal

Ce magnifique félin, le plus grand d’Europe, est reconnaissable grâce à sa courte queue, ses oreilles pointues et ses énormes pattes qui lui servent de raquettes naturelles pour marcher sur la neige. Il faut faire preuve de patience et de discrétion afin de pouvoir l’observer dans son milieu naturel.

Selon le Muséum national d'histoire naturelle de France, une population d’une centaine de lynx boréaux se trouve dans les forêts de l’est du pays, principalement dans les Vosges et le Jura. Plus près de nous, il est toutefois plus facile de voir son cousin le lynx du Canada, qui habite notamment dans le nord du Québec, sur l’île de Cap-Breton et à Terre-‏Neuve.

 

L’hermelle

Des récifs d'hermelles.

L’hermelle est un petit ver marin d’environ quatre centimètres qui possède la capacité de construire d'impressionnantes structures alvéolaires sous l’eau, à l’aide de sable et de débris de coquillages. L’espèce vit en colonie, où chaque individu s’occupe de son propre alvéole.

Les hermelles sont bien présentes dans les eaux tout le long des côtes françaises, dans la baie de Douarnenez ou celle du Mont-Saint-Michel, dans le bassin d’Arcachon tout comme dans la Manche. Il est possible d’observer leurs récifs à marée basse ou dans l’eau peu profonde, mais les vers qui s’y cachent sont souvent plus difficiles à apercevoir!

 

Le nudibranche

Un nudibranche.

Ces mollusques souvent très colorés sont des animaux marins sans coquille, qui varient grandement en taille et en apparence. Le camouflage et la forme des différentes espèces changent en fonction de leur environnement immédiat.

Ces fascinantes limaces de mer peuvent être aperçues à peu près n’importe où au large des côtes françaises, à condition de faire un peu de plongée!

 

Le hibou des marais

Un hibou des marais.

Ce redoutable prédateur nocturne qui mesure généralement de 30 à 45 centimètres possède un nom qui est directement lié à son terrain de chasse favori : les marais, les tourbières et d’autres milieux humides ou ses proies peuvent se trouver à découvert.

Ce magnifique oiseau est considéré comme menacé en France en raison de la perte de son habitat, mais il est encore possible de l’observer à plusieurs endroits. Des hiboux de cette espèce sont souvent aperçus dans le parc naturel régional du Marais poitevin, sur la côte ouest du pays, un endroit propice à l’observation de nombreux oiseaux. À l’échelle mondiale, le hibou des marais est aussi présent dans de nombreux pays de l’hémisphère Nord.

 

L’hermine

Une hermine.

Les hermines sont de petits mammifères qui changent de couleur de pelage selon les saisons pour mieux se camoufler dans le paysage : blanc en hiver, brun pâle en été. Le rythme de vie de cette espèce se transforme au même moment, passant de diurne durant la saison chaude à nocturne lorsque tombent les premières neiges.

On peut apercevoir des hermines un peu partout en France, plus fréquemment en montagne ou dans les régions plus froides. L’espèce est aussi bien présente au parc national Mercantour, près de Nice. On peut également l’observer en nature au Québec, mais elle sait se faire discrète! 


À l'occasion de la fête nationale française, ICI Explora diffusera le documentaire Vivant le 14 juillet à 19h!