Mauvaise nouvelle pour les amateurs de homards, crabes et autres fruits de mer, les crustacés ressentent de la douleur.

Pas drôle lorsqu’on sait que les ébouillanter, leur arracher les pinces ou encore les empaler vivants sur des pics de brochettes sont des pratiques quotidiennes. Un traitement qu’on ne réserverait pas aux vertébrés, assure Robert Elwood, chercheur sur le comportement animal à l’Université Queen de Belfast.

Pour en arriver à cette conclusion, le chercheur a effectué deux expériences, l’une sur des homards et l’autre sur des bernard-l’hermite. Les deux expériences qui ont consisté à administrer une décharge électrique à certains individus ont montré que les crustacés modifient leur comportement pour échapper aux stimuli électriques.

Les crustacés apprennent donc de leurs douloureuses expériences, tout comme les vertébrés. Cas de conscience, qui veut boycotter le festival des homards?