Environnement

Les tornades : le visage violent de la nature
Laurence Godcharles , ICI EXPLORA
Publié le 2 octobre 2018

Les tornades : le visage violent de la nature

Lorsqu’une tornade s’abat sur un territoire, elle ravage tout sur son passage. Certains experts la décrivent même comme le phénomène météorologique le plus violent de la planète. Mortalité, pertes matérielles et destruction de l’écosystème : ses vents déchaînés causent de véritables catastrophes. À la suite de la tempête qui a dévasté l’Outaouais en septembre, plus de mille résidents se sont d’ailleurs retrouvés sans logement.

Afin de mieux saisir l’origine de ce sinistre événement, ICI Explora présentera les séries documentaires Traqueurs de tornades ainsi que La fureur du climat le dimanche 7 octobre.

D'ici là, voici quelques faits intéressants à propos des tornades, cette catastrophe naturelle aussi imprévisible que dévastatrice.

1- Les tornades surviennent en fin de journée

Selon le gouvernement canadien, les tornades frappent majoritairement en fin d’après-midi et en début de soirée, bien que certaines d’entre elles aient été observées pendant la nuit. Le 21 septembre, à Gatineau, la catastrophe s’est produite aux alentours de 16 h 30.

2- Les vents peuvent atteindre 510 km/h

L’intensité de cette tourmente se calcule sur une échelle de six, appelée échelle de Fujita (F). F0 représente la force la plus faible, soit des vents entre 60 et 110 km/h, et F5 désigne la plus élevée, avec des vents de 420 à 510 km/h.

Toutefois, depuis 2007, Environnement Canada utilise l’échelle de Fujita améliorée (EF). Également divisée en six niveaux d’intensité, elle classe la force des tornades d’après ses vents allant de 90 à plus de 315 km/h. La modernisation de cette échelle vise à uniformiser les méthodes d’évaluation météorologiques utilisées au Canada et aux États-Unis.

De son côté, la tornade qui a atteint l’Outaouais le mois passé était de catégorie EF3, ce qui représente des bourrasques allant de 225 à 265 km/h.

3- Le Canada : terrain propice aux tornades

L’Institut national de santé publique du Québec affirme que le Canada est le deuxième pays au monde pour ce qui est du nombre de tornades recensées chaque année, juste après les États-Unis. Elles toucheraient la terre canadienne environ 80 fois annuellement.

4- La faute aux changements climatiques?

Au lendemain des événements malheureux survenus en Outaouais, les partis politiques de la province ont tous mis en cause le réchauffement climatique. Cela étant dit, à ce jour, il n’existerait pas de données suffisantes pour attester de la présence d’une corrélation entre les changements météorologiques et l’augmentation du nombre de tornades. L’hypothèse n’est cependant pas écartée.


Pour tout connaître sur les tornades, rendez-vous sur ICI Explora ce dimanche 7 octobre dès 12 h. 

Traqueurs de tornades : à compter de 12 h 30

La fureur du climat : à compter de 15 h

 

Vous aimerez aussi