Science et technologie

L’imprimante 3D : l’invention du 21e siècle?
Laurence Godcharles , ICI EXPLORA
Publié le 17 août 2018

Quelques dates importantes dans l'histoire de l'impression 3D

La fabrication additive, usuellement appelée l’impression tridimensionnelle (impression 3D), est brevetée à la fin des années 1980. Plus de trente ans après, ces « imprimantes du futur » introduisent plusieurs domaines, allant de la médecine à l’alimentation. Sommes-nous au coeur de la quatrième révolution industrielle?

Prédire l’avenir relève de l’impossible. Ceci étant dit, ce procédé scientifique modifie, en ce moment même, les méthodes de production matérielle. Dans le milieu immobilier, par exemple, des imprimantes tridimensionnelles réussissent aujourd’hui à construire des maisons.

L’entreprise russe Apis Cor est notamment parvenue à bâtir un immeuble résidentiel en moins de 24 h.

D’ici la prochaine année, cinq maisons imprimées en 3D devraient voir le jour dans la ville d’Eindhoven aux Pays-Bas. Le projet Milestone constituerait la première construction immobilière viable au monde.

Le projet Milestone 

L’impression 3D pour sauver des vies

Les avancées techniques dans la fabrication additive s'accroissent de façon fulgurante depuis les trois dernières décennies, et ce, entre autres dans le milieu médical. En 1999, des scientifiques américains ont réussi à implanter une vessie artificielle à une patiente. De nos jours, l’impression 3D permet de créer des prothèses adaptées à faible coût, en plus de produire des implants sur mesure et, dans un futur rapproché, de pallier le manque de dons d’organes.

En Californie, l’entreprise Organovo se spécialise dans la bio-impression. Son objectif est ni plus ni moins de concevoir, à partir de l’impression 3D, des tissus humains fonctionnels. Outre des tissus sanguins, elle imprime de la peau, des tissus de rein, de poumon, de foie et de coeur.

Le géant des cosmétiques L’Oréal s’est récemment associé à Organovo afin de tester ses produits sur de la peau imprimée. Avec cette avancée technologique, la compagnie souhaite remédier aux tests sur les humains et les animaux.

Imprimer sa nourriture

L’impression d’aliments fascine certains rêveurs qui espèrent qu’elle pourra éventuellement mettre un terme à la famine. Avec de la purée d’aliments, des imprimantes sont à présent en mesure de créer des légumes, tels que des pois verts et des brocolis, mais aussi de la viande.

Une société du New Jersey, la Modern Meadow, a lancé en 2010 un projet visant à fabriquer de la protéine animale comestible à partir de cellules souches. Selon les chercheurs de l’entreprise, cette viande « in-vitro » viendrait résoudre plusieurs problématiques liées à sa production : diminution des gaz à effets de serre, de l’énergie et des risques d’empoisonnement. Elle permettrait aussi de freiner la maltraitance envers les animaux. La Modern Meadow souligne ne pas tuer d’êtres vivants pour l’impression de protéine animale comestible.

Le restaurant Food Ink compose des plats préparés entièrement avec de la nourriture imprimée. Il parcourt actuellement le monde pour présenter son concept novateur.

L’impression 3D est-elle éthique?

Mis à part l’architecture, les milieux médicaux et alimentaires, l’impression 3D façonne l’industrie du loisir, des bijoux, de l’éducation et bien plus encore. Malgré que cette technologie suscite un intérêt et de l’espoir, elle éveille aussi des craintes chez plusieurs scientifiques et sociologues.

Dans la presse nord-américaine, de multiples inquiétudes vis-à-vis l’éthique de ces imprimantes ont été soulevées cet été. Nombreux ont pointé du doigt l’association américaine Defense Distributed qui a déposé sur Internet un manuel permettant d’imprimer des armes à domicile. Ce document a d’ailleurs été téléchargé plus de 100 000 fois. Même si la justice américaine a bloqué sa distribution, un journaliste de Radio-Canada mentionnait qu’on pouvait le dénicher en moins de cinq minutes.

L’impression 3D pourrait-elle mener à des dérives?

Certains experts prétendent que l’impression 3D sera la quatrième révolution industrielle. Seul l’avenir nous le dira. Actuellement, l’impression tridimensionnelle demeure majoritairement à la portée des entreprises, des chercheurs ou des particuliers bien nantis. La patience est de mise!

Vous êtes fascinés par les inventions? Dès le 21 août, visionnez Les pionniers de la vie moderne sur les ondes d’Explora. Cette série de quatre épisodes, animée par Steven Johnson, met en lumière des innovateurs peu connus dont le travail a métamorphosé le monde moderne.

Vous aimerez aussi