Exploration et découverte

Deux nouveaux spectacles au Planétarium Rio Tinto Alcan
Sony Carpentier , ICI EXPLORA
Publié le 2 décembre 2018

Deux nouveaux spectacles au Planétarium Rio Tinto Alcan

Le 2 novembre dernier a marqué l’arrivée de deux nouveaux spectacles au Planétarium Rio Tinto Alcan : Les secrets de la gravitation et Planète 9. Pour les découvrir et discuter de la mission même de ce lieu sacré de Montréal, nous avons joint son directeur au téléphone, M. Olivier Hernandez.

Une programmation actuelle et éducative

Depuis déjà plusieurs années, le Planétarium Rio Tinto Alcan tente de présenter l’astronomie au moyen de différentes méthodes pour joindre le plus de gens possible.

« Au Planétarium, c’est une chose qu’on essaie de faire depuis très longtemps. D’un côté, il y a la science, et de l’autre, l’éducation. Nous avons une vocation et une mission d’éducation, comme tous les autres musées. Pour parvenir à expliquer la science, qui peut être extrêmement complexe, il faut se donner des outils. Ils peuvent être artistiques, multimédias ou ludiques. »

Selon le directeur, les méthodes sont nombreuses et les sujets infinis. Il affirme qu’avec toutes les découvertes qui se font, il n’est pas difficile de renouveler l’offre du musée. C’est justement dans cette lignée que ces deux derniers spectacles s’inscrivent : ils sont plus artistiques et participatifs.

Les secrets de la gravitation

Ce film d’animation met en scène un jeune magicien et son ami robot. Ces derniers démystifient les règles de la gravité de façon tout à fait originale. Selon le directeur du Planétarium de Montréal, M. Hernandez, il s’agit d’un film qui s’adresse à la fois aux initiés et aux adeptes de la science :

« Ce qui est fantastique dans ce film, c’est qu’on arrive à comprendre vraiment ce qu’est la relativité générale d’Einstein. On y explique des notions extrêmement complexes, qu’on aborde même à l’université, mais cette fois, c’est présenté avec un récit et dans un langage très accessibles. Les gens qui ne s’y connaissent pas en apprendront beaucoup et ceux qui sont familiers avec l’astronomie trouveront de nouveaux moyens de vulgariser leurs savoirs. »

Planète 9

De son côté, le spectacle Planète 9 s’intéresse à la recherche d’une possible neuvième planète dans notre système solaire. Le film présente le point de vue et les recherches de l’astronome Mike Brown et son équipe. Nous sommes même invités à participer à une période de questions à la fin de la présentation, donnant une dimension interactive et personnalisée au spectacle.

« On aborde la science actuelle, en présentant un portrait plus réel et exact de notre système solaire. Plusieurs découvertes ont été faites dans les dernières années, ce qui nous permet de mieux le représenter. Ce film explique d’ailleurs la raison pour laquelle Pluton est une planète naine, en retirant le côté émotif de cette rétrogradation. Beaucoup de gens se sont sentis mal en identifiant Pluton comme une planète naine, mais cette découverte nous ouvre les portes sur une nouvelle forme de planètes. C’est ce qu’on découvre dans le film Planète 9. »

Place aux filles!

Si le sujet de la parité occupe davantage l’espace public, celle-ci est encore à atteindre dans les domaines scientifiques. Le directeur du Planétarium confirme que ce sont généralement les garçons qui se dirigent vers les sciences et qu'ils travaillent à corriger le tir.

« C’est facile d’attirer les garçons au Planétarium, mais du côté des filles, c’est plus difficile. On essaie actuellement de trouver des façons d’amener les filles à se sentir tout autant interpellées et intéressées par la science. On sait présentement que, du côté du secondaire, il y a des choix chez les filles qui vont faire en sorte qu’elles ne choisiront pas la science plus tard. Il y a des statistiques concrètes qui démontrent qu’il y a énormément moins de femmes à l’École de technologie supérieure, par exemple. Notre objectif, au Planétarium, c’est de créer un intérêt pour la science dès le plus jeune âge et d’atteindre, un jour, la parité dans ce domaine. »

C’est notamment avec cet objectif en tête que le choix des spectacles est fait. On souhaite non seulement joindre les publics de tous âges, mais également de façon paritaire.

Jusqu’au 21 décembre, voyez les spectacles Planète 9 et Les secrets de la gravitation au Planétarium Rio Tinto Alcan.

Vous aimerez aussi