Toutes les missions
Science et technologie

Les femmes scientifiques Lego font fureur!
Publi le 22 août 2014

Les femmes scientifiques Lego font fureur!

Le constructeur de petites briques multicolores a visé juste en fabriquant un kit composé de trois scientifiques : un paléontologue, un chimiste et un astronome. Ou plutôt, UNE paléontologue, UNE chimiste et UNE astronome. Peu après sa mise en marché, le produit était déjà en rupture de stock!

Fait amusant, la compagnie danoise doit une partie de ce succès à Charlotte Benjamin, une Américaine de 7 ans. En janvier dernier, la fillette a envoyé une lettre à Lego, lui faisant part de son mécontentement : « J'adore les Lego, mais je n'aime pas le fait qu'il y ait plus de Lego pour les garçons et presque aucun Lego pour les filles. Tout ce que les Lego filles font, c'est de rester assises à la maison, aller à la plage ou au supermarché. Elles n'ont pas de travail, alors que les garçons ont des aventures, des emplois, sauvent des gens et nagent même avec les requins. Je veux que vous fassiez plus de Lego filles et qu'elles vivent des aventures et qu’elles s’amusent! »

Deux jours après que le père de la fillette eût publié sa lettre sur internet — qui a suscité une quantité inouïe d’appuis — la compagnie annonçait qu'elle travaillait « à inclure davantage de personnages féminins et de thèmes invitant les fillettes à construire. »

Quelques mois seulement après avoir pris connaissance de la réprimande de la fillette, Lego lançait au début du mois d'août son fameux kit baptisé l’Institut de recherches comprenant des figurines, des accessoires (un télescope, un squelette de dinosaure et des éprouvettes), ainsi qu’un livret décrivant les trois disciplines scientifiques mises en vedette. Pour concevoir ce produit, la célèbre compagnie a retenu les services d’une géophysicienne néerlandaise.

Mais l'engouement créé par le kit depuis son lancement ne s'arrête pas là! La semaine dernière, une archéologue américaine résidant en Écosse a créé un compte Twitter (@LegoAcademics) suivi en quelques jours à peine par plus de 10 000 abonnés. Donna Yates y publie des photos mettant en scène les personnages nouvellement créés par Lego pour illustrer – de façon humoristique — les hauts et les bas de la vie de chercheur, notamment l’obligation de publier des résultats et le temps trop long consacré à remplir de la paperasse plutôt qu’à faire de la recherche.

Avouant avoir été inspirée par le nouveau kit Lego, la chercheuse en archéologie estime que ce nouveau jouet, qui présente une image positive des femmes ayant du succès dans un domaine scientifique, interpellera à coup sûr plusieurs fillettes.

Le développement de jouets (Lego et autres) faisant la promotion des femmes en science doit être évidemment salué. Mais il reste que les meilleurs modèles sont encore ceux en chair et en os! 

Vous aimerez aussi