Toutes les émissions
Environnement

Des légumineuses autour de nous!
Publié le 15 mars 2016

  • Trèfle (Trifolium)
  • Chicot du Canada (Gymnocladus dioicus)
  • Vesce jargeau (Vicia Cracca)
  • Amphicarpe bractéolée (Amphicarpaea bracteata)
  • Apios d'Amérique (Apios americana)
  • Gainier (Cercis canadensis)
  • Févier à trois épines (Gleditsia triacanthos)
  • Robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia)

Trèfle (Trifolium)

Certains pensent que le trèfle à quatre feuilles porte bonheur, alors que d'autres le perçoivent comme une mauvaise herbe. Le trèfle est une plante fourragère, c'est-à-dire qu'elle est consommée par les animaux comme le bétail. Elle est riche en protéines et sert d’engrais vert, car elle fixe l'azote de l'air grâce à la bactérie rhizobium. Il existe plus de 240 espèces de trèfles dans le monde, dont six principales au Québec, qui ont été introduites. Trois espèces servent de fourrage : le trèfle rouge (Trifolium pratense), le trèfle Alsike (Trifolium hybridum) et le trèfle blanc (Trifolium repens).

2016 est l'année internationale des légumineuses à grains, comme l'indique l'infographie de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). On y trouve cette définition des légumineuses : « les plantes récoltées pour l'obtention de grains secs » comme les haricots et les lentilles.

La famille des légumineuses est toutefois plus grande. C'est la troisième plus grande famille de plantes à fleurs! Une caractéristique les unit : elles produisent leurs graines dans des gousses, leurs fruits, qui peuvent prendre diverses formes et grosseurs. Environ 19 000 espèces de plantes légumineuses sont répertoriées dans le monde!

Voici des photos de plantes de la famille des légumineuses qu'on retrouve au Québec. Vous en reconnaîtrez peut-être quelques-unes, mais saviez-vous qu'elles faisaient partie de cette famille? Vous allez découvrir qu'il est possible de manger plusieurs parties de ces plantes comme les tubercules et les fleurs (donc pas uniquement les grains secs), mais faites attention, car ce ne sont pas toutes les légumineuses qui sont comestibles!

Merci à la botaniste Édeline Gagnon de l'Institut de recherche en biologie végétale de l'Université de Montréal pour sa collaboration!

Pour en apprendre davantage, consultez le dossier spécial d'ICI EXPLORA Fabuleuses légumineuses.

Ajouter un  commentaire


Merci de prouver que vous n'êtes pas un robot
Incorrect. Essayez de nouveau.
Vous aimerez aussi