Toutes les émissions
Environnement

Casa Nova et la maison écologique
Publié le 7 septembre 2012

Casa Nova et la maison écologique

(Photo : la comédienne Édith Cochrane, animatrice de Casa Nova)

Construire autrement signifie récupérer des pièces d’auto, réduire l’espace habitable et rendre des habitations autosuffisantes dans le premier épisode de Casa Nova présenté mercredi le 12 septembre à 19h.

La comédienne Édith Cochrane anime cette série sur l’architecture écologique qui explore chaque semaine des maisons vertes d’ici et d’ailleurs. Cette semaine, elle vous entraîne aux États-Unis, à Sutton dans les Cantons-de-l’Est et au fin fond du Bélize en pleine jungle. C’est dire que partout, des individus sont prêts à mieux habiter la planète!

 

PIÈCES D’AUTO

Les États-Unis sont réputés pour leurs grosses voitures. C’est donc à partir de ce produit que deux architectes ont décidé de créer le complexe The Dwight Way à San Francisco en Californie. Pour leur projet de neuf unités, ils ont récupéré des centaines de pièces d’auto afin de fabriquer des auvents, des rampes, des clôtures, des étagères et des lampes. Dans leur « concept routier », ils ont aussi récupéré 3,5 tonnes de panneaux de signalisation.

Les bâtiments tirent leur énergie du soleil et la conservent grâce à leur isolation en vieux bottins téléphoniques et en papiers journaux. De plus, la cendre volante du charbon (résidus de la combustion) remplace la moitié du ciment dans le béton.

 

SIMPLE MAISON

Quand ça prend huit heures pour tondre la pelouse et qu’il faut entretenir une maison dont le tiers n’est même pas utilisé, la simplicité volontaire semble une solution intéressante. Elle l’a été pour un couple à Sutton qui a décidé de troquer sa grande maison de campagne pour La résidence du mont Éco, trois fois plus petite.

L’oeuvre de l’architecte Pierre Thibault s’accompagne d’un aménagement paysager adapté à la nature environnante. Par exemple, du gazon résistant au piétinement remplace le traditionnel asphalte en guise de stationnement!

 

TOURISME VERT

En pleine jungle au Bélize, un jardin biologique et une centrale hydroélectrique alimentent en nourriture et en énergie le Blancaneaux Lodge. Le cinéaste Francis Ford Coppola a fait construire de luxueux chalets autosuffisants pour accueillir les touristes soucieux de leur impact sur l’environnement.

Le bambou, le pin et le chaume font partie des matériaux écologiques utilisés. Les fenêtres, les portes, les ventilateurs et les plafonds permettent une bonne circulation de l’air sans besoin d’air climatisé.

 

DANS LES COULISSES

Entrez dans les coulisses du tournage d'un épisode de Casa Nova avec l’auteur Patrick Senécal (diffusé le 31 octobre) :

Consultez le communiqué de presse de Casa Nova.

Vous aimerez aussi